07 mai 2020

Je n'ai pas de héros

Le héros est le personnage principal d'une oeuvre.

Hier, j'ai fini de regarder Radiant Office, un drama coréen. Par habitude, j'en ai dit quelque mot sur le réseau social et puis... ça a commencé à tourner dans ma tête, en mode "tu ne fermeras pas les yeux de la nuit" (ce qui est techniquement faux, Morphée est clairement mon meilleur pote) : tous les personnages principaux sont-ils des héros ?
Il me semble qu'on pourrait voir le héros sous deux angles :
1/ un personnage qui, parti dans de mauvaises conditions, s'en sort super bien
2/ un personnage déjà badass au départ, fort, intègre, toussa...
1 ou 2, nous allons vibrer pour lui. Nous identifier ?

Radiant Office
C'est une série sympa (mais absolument pas comique malgré ce qu'indique Netflix), avec des choses mignonnes, quelques failles... mais ce qui m'intéresse dans ce billet :
Elle, Lui2 et Lui4 sont trois jeunes qui peinent à trouver du travail malgré les diplômes. Un soir où la coupe est pleine (et où Lui2 vient de se faire larguer), ils tentent de se suicider et se rencontrent à l'hôpital d'où ils s'enfuient ensemble car ils n'ont pas les moyens de payer la note.
Avant qu'ils ne s'enfuient, ils ont entendu Lui3 aka le Méchant dire que l'un d'eux est atteint d'une maladie incurable.
Elle est l'héroïne de l'histoire, sans doute possible. Elle est intègre, pleine de principes, courageuse...

Jusqu'à hier soir, avant de me coucher, j'ai toujours considéré que le héros était le gars dont l'héroïne était amoureuse.
Donc, dans ce drama, ce serait Lui1 dont Elle s'éprend.
L'une des qualités de cette série est qu'elle comporte plusieurs persos principaux : Elle et Lui1, bien sûr, mais également Lui2 et Lui3...
Lui2, qui n'est pas l'amoureux de l'héroïne, prend beaucoup de place, on suit sa propre histoire d'amour...
Est-ce le héros ?

Lui1 et Lui2 sont deux bonnes personnes, mais totalement opposées.
Lui1 est le gars intègre, mais qui manque d'empathie, qui réussit professionnellement.
Lui2 échoue dans le travail, mais est gentil, attentionné.
Les deux hommes sont présentés comme de bons partis, pour des raisons très différentes, mais sans qu'aucun ne soit plus valorisé que l'autre.
Et, si Lui3 est le Méchant, c'est un personnage principal cependant.
Qui est le héros ?

Le héros est-il le gars dont l’héroïne s'éprend ?
Si je songe à Cendrillon ou à la Belle et la Bête, le Prince charmant n'est absolument pas un héros. C'est... une récompense !

Je me suis mise à chercher dans ma tête (certes pleine de trous) si je trouvais des héros et... je n'ai trouvé que des héroïnes :
Buffy est une héroïne, dans beaucoup d'acceptations de l'idée, mais Angel, qui a pourtant sa propre série, n'est pas un héros. Il chute souvent et on ne l'aime que parce que Buffy l'aime.
Lorsque, adolescente, je regardais les Chevaliers du Zodiaque, j'adorais Shiryu parce qu'il avait le visage fin, les cheveux longs et qu'il était le dragon, mais Seiya m'agaçait au plus au point.
Enfant, l'un de mes plus chers souvenirs est que Mère Dragon nous faisait la lecture avant qu'on se couche. L'une d'entre elles fut le Seigneur des Anneaux. J'ai adoré. Mais Frodo ne suscitait en moi ni admiration ni identification.
Ulysse, le héros si cher au cœur de ma génitrice ? Le gars laisse sa femme en plan pendant des années et batifole avec des nymphes, des sirènes et des magiciennes !

J'ai été amoureuse de Sherlock Holmes, mais c'est un drogué maniaque. Arsène Lupin ? Hercule Poirot ?
Non, les seuls noms qui me viennent sont ceux des super-héros : Superman, Captain America... et, dans super-héros, il y a un mot en plus.

Dans la plupart des dramas coréens, Elle est intelligente, travailleuse et courageuse. Lui est... beau ? Il est souvent arrogant, a parfois de gros handicaps affectifs et il ne nous intéresse que parce qu'Elle est prête à lui montrer que l'Amour c'est cool.
A part quelques pièces comme, par exemple, Something in the rain ou Romance is the bonus book.
Et Dean Winchester, de Supernatural, car tout le monde est amoureux de Dean Winchester. Et Indiana Jones et Han Solo.
Les rares héros que j'invoque sont très loin des héroïnes courageuses prêtes à changer le monde. Ce sont des aventuriers, ils sont fun... mais largement moins méritants que la simple héroïne de drama qui défend la veuve et l'orphelin ou de Cendrillon qui part bien perdante dans l'échelle sociale.

Voilà, je vous livre cette réflexion aussi brute qu'elle m'est venue.
Est-ce simplement parce que l'homme riche blanc hétérosexuel cisgenre n'a pas de mérite particulier a bien vivre ?
Je me suis endormie hier soir et je n'avais pas de héros, aucun homme fictionnel que j'admire ou auquel m'identifier...
'fin, sauf peut-être... voir ce que j'écrivais il y a deux mois ;)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

It's OK to not be OK

Diffusée depuis dimanche sur Netflix, j'ai fini cette série hier soir, à croire qu'ils avaient guetté ma reprise au taf pour que je ...