12 avril 2020

Extraordinary You


Fin novembre, j'ai avalé d'une traite W: Two World Apart que j'ai adoré.
J'avais repéré Extraordinary You dans le même genre de thématique (les personnages sont ceux d'un univers fictif/d'une bande dessinée), mais je viens seulement de l'attaquer... et de la finir.
Elle, lycéenne riche, belle, intelligente, adorée de son père, mais atteinte d'une grave maladie, découvre... qu'elle n'est qu'un personnage secondaire dans une (mauvaise) bande dessinée, bourrée de clichés, de répliques réutilisées à l'infini... et, puisqu'elle doit probablement bientôt mourir d'une maladie cardiaque, elle décide que le temps qui lui reste ne peut pas être gâché à poursuivre un amour à sens unique qu'elle n'éprouve même pas.
Lui n'est même pas un personnage secondaire, c'est à peine un figurant sans nom et, parce qu'il est peu important, il échappe à l'attention de l'auteur et peut changer les évènements.
Seul le thème général est proche de W. Ici, il n'y a pas d'action (pas de meurtres, pas de courses-poursuites), on est dans la romance. Mais une drôle de romance puisque l'auteur force les personnages dans des relations qu'ils n'ont pas choisies. Pas non plus de passage entre monde fictif et monde réel : les héros affrontent un auteur qui leur veut du mal et qu'on ne voit pas, dont on sait seulement qu'il est assez médiocre, réutilisant clichés, répliques et personnages pour un tout sans intérêt. Donc pas vraiment de Grand Méchant ou alors le Grand Méchant ultime puisque c'est le dieu de ce monde...
L'ambiance est vraiment réussie : les décors sont "juste ce qu'il faut" de factice, avec un petit côté "scène de théâtre".
Même si ma lecture en est loin (et donc très floue dans ma mémoire), j'ai beaucoup penser à Jasper Fforde/Thursday Next. Les personnages alternent vie sur scène où ils sont contraints dans leurs gestes et paroles, mais pas dans leurs pensées, et vie dans l'ombre/en coulisses où seuls les "conscients" se souviennent de ce qu'ils vivent.
Bref... à consommer de toute urgence si ce n'est pas déjà fait :)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

It's OK to not be OK

Diffusée depuis dimanche sur Netflix, j'ai fini cette série hier soir, à croire qu'ils avaient guetté ma reprise au taf pour que je ...